Maya Selva, pour celles qui ont le module à la bouche

Publié le par Emmanuelle Lux

Quand on se voit déjà, vitole en main, admirant la brillance de sa cape, parcourant ses nervures délicates, contournant sa bague, testant sa souplesse.

Quand on l'entend nous faire la conversation sous nos caresses expertes. Quand on le déguste à cru, glissant sa tête en bouche, avant d'allumer le pied. Quand on le sent bruler d'être dégusté, prêt à nous envouter de ses senteurs boisées et épicées, presque animales.

Quand on l'imagine long et puissant, pas trop serré ni capiteux, fondu, nous délivrant sa quintessance aromatique à chaque aspiration.

Alors on pense aux cigares de Maya Selva, créés par une femme pour des femmes.

Enivrée de sa fumée douce et ronde, rafraichie par un cognac courbé par les années, on atteint peut être, alors, cet état de plénitude où le temps ne compte plus.

A lire également sur IAH : Les jolis crus de Femmes, Abus d'amatrices.

Publié dans ENTrepreneuses

Commenter cet article