Valérie Pécresse : être une femme politique, c'est pas si facile

Publié le par Sophie S'nob

Valérie Pécresse secoue la chiraquie !

 

Les hommes politiques ne servent à rien ? Valérie Pécresse propose une alternative féminine en réponse à tous ceux pour qui la question reste entière… Dans son livre Etre une femme politique ?... C’est pas si facile !  , elle décoche quelques flèches à l'endroit des Chiraquiens.

L’ouvrage n’est pas un hommage à Cookie Dingler, mais le fruit de la réflexion d’une personnalité politique, femme comme une autre - mère de famille qui cuisine, fait les commissions et aide ses enfants à faire leurs devoirs - porte parole d’un grand parti souhaitant voir les choses bouger en matière de politique familiale.

Son livre relate des situations vécues et des anecdotes relatives par exemple à l'univers macho de l'hémicycle et du parti gaulliste. Il évoque les problèmes de société pour lesquels elle se bat depuis dix ans : la mixité, l'égalité hommes-femmes, la conciliation de la vie familiale et professionnelle, l'école et l'université, l'enfance maltraitée, les familles en difficulté, les conflits familiaux et de générations, l'homoparentalité, l'écologie. Au passage, Valérie Pécresse formule des propositions concrètes.

Si ses idées ont parfois été jugées féministes ou trop sociales, nombre de ses propositions figurent à présent dans le programme de son parti pour l'élection présidentielle. Il s'agit aussi pour l’auteur d'exposer les défis se posant aujourd'hui à notre société et auxquels les présidentiables doivent s'attaquer.

Visiblement mise en avant par Sarkozy pour contrer l'effet "féminin" provoqué par Ségolene Royal, Valérie Pécresse dispose de nombreux atouts pour plaire aux français.

Née en 1967, diplômée d'HEC et de l'ENA, elle entre au Conseil d'Etat en 1992. Chargée de mission au cabinet du président de la République en 1998, députée des Yvelines depuis 2002, rapporteure de la mission parlementaire sur la famille et les droits de l'enfant, elle est porte-parole de l'UMP depuis 2004.

Sophie S'nob

Publié dans POLiticiennes

Commenter cet article